Avenue du Port

300 platanes sauvés de justesse, 1.500.000 pavés menacés de disparition

La ministre Grouwels tente de museler la protestation

Posted on | May 3, 2011 | No Comments

Le 27 mars dernier, des habitants des quartiers proches de l’avenue du Port organisaient une action pour protester contre l’abattage prévu des 300 platanes qui bordent cette avenue. 200 personnes se sont symboliquement enchaînées aux arbres et 400 affichettes ornées de cœurs ou de slogans ont été accrochées aux troncs. Quelques jours plus tard, elles avaient toutes disparu.

La région enlève l'affichage des habitants

Enlèvement des affiches par le service régional de l'Administration des Equipements et des Déplacements, dépendant du Ministère de la Mobilité

Le mouvement de protestation ne s’est pas éteint pour autant. Durant le week-end pascal, quelques habitants ont à nouveau affiché des slogans sur les platanes, cette fois à l’aide d’une colle écologique (un mélange de farine et d’eau). La Région n’a pas tardé à envoyer à nouveau une équipe  (issu de l’Administration des Equipements et des Déplacements) pour faire disparaître celles-ci, ce qui lui a coûté deux jours de travail. La diligence avec laquelle la Région s’attaque à quelques affiches est étonnante, par rapport au laxisme dont elle fait preuve vis-à-vis des innombrables dépôts clandestins qui jalonnent l’avenue du Port. La priorité semble ici, clairement, d’étouffer le mouvement de contestation grandissant contre les plans de réaménagement de l’avenue du Port, qui prévoient non seulement l’abattage de 300 arbres, mais également l’évacuation d’un million et demi de pavés. Le week-end du premier mai des nouvelles affiches ont été mises sur les arbres, deux jours plus tard les services de la Région étaient de nouveaux là. Et de nouveau sans se soucier des veritables dépôts clandestins…

Les habitants et les organisations opposées à ce projet demandent un réaménagement durable et de qualité de l’avenue du Port, respectueux du patrimoine local, prévoyant de larges trottoirs et une piste cyclable séparée de la voirie ainsi qu’un aménagement de la voirie qui incite à réduire la vitesse de circulation, au contraire d’autoroutes urbaines comme l’Allée Verte toute proche.

Les services de Madame Grouwels peuvent continuer à retirer nos affiches aux frais du contribuable ; nous poursuivrons nos actions en vue d’obtenir la révision de ce projet de réaménagement. Ce week-end un nouvel affichage a été fait de Sainctelette à la rue de l’Entrepot.

Affichage de la Région

Dépôts clandestins et affichage obsolète de la Région ne gênent pas la ministre

Affichage de la Région datant de 2008

Affichage de la Région datant de 2008

enlevement 3 mai

Les services de la Région s'acharnent sur nos affichettes. On est donc sur le bon chemin.

Comments

Leave a Reply