Avenue du Port

300 platanes sauvés de justesse, 1.500.000 pavés menacés de disparition

Notre réaction face aux nouveaux plans pour l’avenue du Port du Gouvernement bruxellois

Posted on | novembre 1, 2011 | No Comments

L’APPP accueille avec satisfaction la décision du Gouvernement régional bruxellois de renoncer à tout recours contre la décision de justice prononçant l’arrêt des travaux de rénovation de l’avenue du Port.

L’APPP se réjouit également de la volonté du Gouvernement régional bruxellois de ne pas enterrer ce projet et de faire réaliser rapidement les réparations indispensables pour permettre une circulation confortable des piétons et des cyclistes.

L’APPP se réjouit également de voir le Gouvernement résolu à préparer rapidement un nouveau plan de rénovation. Dans ce cadre nous revendiquons une complète transparence et la participation des associations d’utilisateurs et d’habitants. Tout projet conçu sans concertation démontrerait que le gouvernement n’a aucunement compris le sens de notre action. L’APPP escompte que, dans le cadre de tout projet d’infrastructure, le gouvernement fera preuve de démocratie participative plutôt que de jouer la politique du “fait accompli”.

A ce sujet, nous sommes spécialement méfiant quant aux adaptations que le Gouvernement veut soumettre à la Commission Technique. Nous craignons en effet une volonté de limiter la participation citoyenne. Au contraire, toute modification au COBAT doit aller dans le sens d’une meilleure implication citoyenne et d’un système d’information plus transparent.

Nous invitons également le Gouvernement bruxellois à négocier vis-à-vis de l’entrepreneur l’indemnité la plus basse possible (5 à grand maximum 10% du montant du chantier). Les déclarations de différents politiciens nous font craindre que certains envisagent de jouer avec les deniers publics pour tirer un avantage politicien inacceptable de la présente situation.

L’APPP demande également que le dossier de l’avenue du Port soit traité globalement et que la rénovation de la rue Claessens en reste partie intégrante. Les différents tronçons de voirie ne peuvent pas être vu indépendamment: la rue Claessens et l’avenue du Port forment un axe de circulation unique qui exige une vision globale; ceci n’excluant nullement les adaptations locales nécessaires.

Comments

Leave a Reply





*