Avenue du Port

300 platanes sauvés de justesse, 1.500.000 pavés menacés de disparition

Plan alternatif pour le réaménagement de l’avenue du Port

Posted on | January 23, 2012 | 4 Comments

Mardi 17 janvier 2012, le plan alternatif pour le réaménagement de l’avenue du Port a été approuvé par les différents groupes et associations [1].
Découpe de l'avenue du Port – Doorsnede van de Havenlaan

Description

De bord à bord, la succession est la suivante : d’abord, et au même niveau, un trottoir large de 3 mètres, ensuite la rangée d’arbres, puis la piste cyclable. Ici est placée une très forte bordure en pierre bleue du Hainaut. Puis la chaussée, laquelle comporte une bande de stationnement de chaque côté.

La chaussée est entièrement refaite en utilisant les pavés actuels, selon la méthode traditionnelle qui consiste à les poser sur une couche de sable de 30 cm très fortement tassée, reposant elle-même sur une couche de 30 cm de ballast de porphyre 5/8 cm. Le sable est fiché à refus dans tous les joints.

Les trottoirs sont en dolomie, sauf aux entrées carrossables et devant les immeubles, où des pavés platine en grès dolomitique sont employés. Le territoire de l’arbre se confond avec le trottoir, étant revêtu de dolomie également.
Les pistes cyclables (bidirectionnelle côté canal, unidirectionnelle de l’autre) sont en asphalte et sont continues au droit de toutes les traversées. Dans le sens transversal, les passages piétons et cyclistes sont réalisés en matériaux confortables à l’usage et dont la teinte et la texture s’harmonisent aux pavés.

Le revêtement des pistes cyclables sera d’une couleur se rapprochant le plus possible de celle des pavés, tandis que la couleur de la dolomie tranchera avec elle dans la partie trottoir. Ceci afin de garder « optiquement » les proportions majestueuses actuelles de l’avenue du Port (1/5 trottoir – 3/5 chaussée – 1/5 trottoir).

Les marquages routiers sont réduits au strict minimum (traversées piétonnes et cyclistes, bandes de présélection devant les feux de signalisation), afin d’éviter la bigarrure. Les traversées piétonnes sont en matériau lisse, complètement à fleur avec la bordure, abaissée à cet endroit (absence de filet d’eau). Il n’y a pas d’oreilles aux carrefours : la bordure est continue tout le long de l’avenue.

Pour y augmenter la largeur utile de la chaussée, le stationnement est interrompu à l’approche de chaque carrefour.

Un réseau de récolte des eaux pluviales double le réseau d’égout des eaux usées.

Un caniveau technique peut être installé sous la bande de stationnement.

 


[1]L’APPP (Action Patrimoine, Pavés, Platanes), l’ARAU (Atelier de Recherches et d’Action Urbaines), le Bral (Brusselse Raad voor het Leefmilieu), BruxellesFabriques, le Comité Marie-Christine/Reine/Stéphanie, le Comité Maritime, le Fietsersbond, GRACQ (Groupe de Recherche et d’Action des Cyclistes Quotidiens), IEB (Inter-Environnement Bruxelles), le groupe local de Bruxelles du mouvement politique des Objecteurs de Croissance, NoMo (Autrement mobile) et PlaceOvélo.

Comments

4 Responses to “Plan alternatif pour le réaménagement de l’avenue du Port”

  1. D'haene
    February 2nd, 2012 @ %H:%M

    C’est un non-sens de mettre recouvrir les trottoirs de dolomie. Ils sont très peu utilisés par les piétons sur toute la longueur l’avenue du port sauf à la hauteur de la banque et de l’entrée de Tour et Taxis. Je suggère de faire comme en France ou en Allemagne ou Italie d’asphalter les trottoirs avec un asphalte de couleur rouge. Cela coûte nettement moins cher et c’est plus vite posé et d’un entretien aisé. Je doute fort au vu du dallage (dont les dalles viennent de Chine probablement) dans les rue de Bruxelles de la solidité des dalles à longue échéance. Il faudrait aussi inscrire dans le cahier des charges de l’avenue que tous les matériaux proviennent de Belgique.

  2. patricia meyer
    February 2nd, 2012 @ %H:%M

    Super les mofifications et améliorations, mais j’ espère que les parties réservées aux cyclistes seront bien antidérapantes, car pour le moment, c’ est un véritable casse-gueule, tout comme pour les motos.
    bien à vous,

  3. Defise Pierre
    February 2nd, 2012 @ %H:%M

    Grouwels..le retour
    La ministre a fait appel à la soc Arboriconseil
    (comme en 2006) pour réclamer l’abattage de 59
    arbres dont 11 dans les plus brefs délais.. pour ce faire, elle va demander un arrêté de police à la ville.Il faudra , à nouveau, agir dans l’urgence et faire faire une contre expertise de l’état sanitaire des platanes et leur risque potentiel quant à la sécurité. A l’appui de toute démarche administrative il faudra produire une étude scientifique bien étayée justifiant la sauvegarde de ces arbres.
    On pourrait s’adresser éventuellement à l’institut agronomique de Gembloux…
    PS Grouwels fera le forcing pour obtenir l’abattage car à partir du 1er avril (nidification) l’abattage est interdit jusqu’au 15 août
    Amicalement
    Pierre

  4. Patrick Collon
    February 3rd, 2012 @ %H:%M

    J’habite au 53 rue Claessens, donc exactement dans l’axe de l’avenue du Port. Le plan alternatif de réaménagement me semble parfaitement cohérent. Je fais les remarques suivantes:
    1. Quid de l’entretien régulier des pavés, qu’il faut recharger régulièrement de sable?
    2. Quid de la limitation de vitesse et de gabarit des camions? Peut-on envisager des camions de grand tonnage circulant à toute vitesse (comme c’est le cas actuellement) sans dégats pour la surface pavée? >Comment limiter les deux?
    3. Quid pour la rue Claessens, dont le côté centrale à béton est toujours l’avenue du Port. L’asphalte diminue de bruit de +/- 2/3, les secousses sont aussi fort atténuées. Il faut songer à l’habitat et aux riverains du côté Claessens. Et SVP, des arbres du côté Port pour atténuer les désagréments de la centrale à béton.

    Merci de votre efficacité, bon courage
    Patrick Collon

Leave a Reply