Avenue du Port

300 platanes sauvés de justesse, 1.500.000 pavés menacés de disparition

LE REGLEMENT ? QUEL REGLEMENT ?

Posted on | novembre 28, 2012 |

Il existe en Région bruxelloise un règlement d’application lors de chantiers exécutés à proximité des arbres.  En bref, il impose :
•    la mise en œuvre de précautions et protections de racines lors des creusements : sectionnement manuel des racines à l’aide de scies ou de sécateurs désinfectés, coupes badigeonnées d’un mastic fongicide ;
•    la création d’un espace entre la tranchée et les racines sollicitées, comblé d’un mélange très fertile destiné à favoriser la fabrication rapide d’un nouveau chevelu radiculaire ;
•    la désinfection obligatoire et régulier de tous les outils (pelles godets, scies, tronçonneuses, sécateurs, etc.) utilisés à l’aide de Cryptonol ou d’eau de Javel diluée.
Aucune de ces règles n’est appliquée sur le chantier en cours avenue du Port : les racines sont arrachées partout.  Le travail de fondation se fait à la pelleteuse.

Madame GROUWELS, ministre des Travaux Publics du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale et son administration semblent avoir la volonté manifeste de faire crever les platanes de l’avenue du Port.

Pourtant, Mme GROUWELS a prétendu maintes fois avant travaux, y compris au Parlement bruxellois : « On sera obligé de couper ici et là certaines racines. Mais ce sont des racines de surface. On a aussi dit que l’on allait prendre un maximum de précautions. On n’arrachera pas des racines avec des grosses machines. On fera les choses prudemment » (Brigitte GROUWELS, 12.07.2012)

Citoyens, on vous endort.
C’est qu’à chaque niveau de ce dossier, les outils démocratiques existants et utilisés par les citoyens ou les associations ont été confisqués, contournés, détournés, ou simplement niés, dès l’instant qu’ils s’avéraient efficaces.

La démocratie ?  Quelle démocratie ?

Comments

to “LE REGLEMENT ? QUEL REGLEMENT ?”

  1. Isabelle
    novembre 28th, 2012 @ 23:56
  2. Anatole BINDER
    novembre 29th, 2012 @ 19:59

    Lorsqu’une décision est prise par un pouvoir contrôlé démocratiquement et lorsque cette décision est sabotée par le pouvoir politique ou par l’administration chargée de l’exécuter, quelles sont les sanctions possibles et qui peut les infliger?
    Une réaction énergique s’impose! L’identification des responsables, leur inculpation et le contrôle des sanctions éventuelles rendront les responsables des dégats plus respectueux deleurs obligations

Leave a Reply





*