Avenue du Port

300 platanes sauvés de justesse, 1.500.000 pavés menacés de disparition

RÉSUMÉ : OÙ EN EST LA BATAILLE POUR LA SAUVEGARDE DE L’AVENUE DU PORT ?

Posted on | septembre 15, 2015 |

  1. Le premier projet, (suppression des pavés, 2 x 2 bandes en béton, abattage des 300 platanes) introduit à l’origine par le ministre Pascal SMET, puis porté par la ministre Brigittte GROUWELS a été définitivement recalé suite au jugement du tribunal correctionnel de Bruxelles qui l’a déclaré illégal.
  2. Le deuxième projet, (suppression des pavés, 2 x 2 bandes en asphalte, suppression de tous les stationnements, conservation des 300 platanes) introduit par Brigitte GROUWELS n’a pas passé le cap de la Commission de Concertation du 11 mars 2014 (lire le texte de l’avis de la Commission).
  3. Une demande de classement de l’avenue du Port a été introduite par l’asbl BruxellesFabriques / Brusselfabriek le 9 janvier 2014. Par un arrêté du 9 octobre 2014, le gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale décide de ne pas entamer la procédure de classement. BruxellesFabriques/Brusselfabriek attaque cet arrêté devant le Conseil d’Etat le 3 janvier 2015, vu le manque de sérieux de ses arguments, toutes les instances reconnaissant que l’avenue du Port constitue bien un patrimoine à protéger. Le jugement est attendu pour 2016 (?). L’arrêté sera probablement annulé par le Conseil d’Etat, mais cela n’obligera pas le gouvernement à classer l’avenue, seulement à entamer une procédure de classement.
  4. Le ministre Pascal SMET est pour sa part bien décidé à introduire un nouveau permis d’urbanisme pour en finir avec les pavés de l’avenue du Port “qui ne sont plus de notre temps”. Perversement, Bruxelles-Mobilité effectue des réparations de fortune en coulant de l’asphalte par ci-par là, ce qui salit irrémédiablement les pavés, et dégrade la beauté de l’avenue. A terme l’administration aura beau jeu de déclarer qu’il n’y a plus de patrimoine à sauvegarder.

A suivre !

Comments

Leave a Reply





*